Yângâ tî FarânziModifier

Pandôo Modifier

 
Représentation du mois d’avril.

avril \a.vʁil\ linô kôlï

  1. Ngubë
    • C’est le 6 avril 1917, le jour du Vendredi-Saint, une semaine avant l’offensive du Chemin des Dames, que le maréchal des logis Clérisse s’envola sur un Sopwith-Clerget […]. — (Jacques MortaneMissions spéciales , 1933, lêmbëtï 124)
    • Dès la fin novembre, les plantations de peupliers peuvent débuter, […]. À l’exception toutefois des stations où la nappe remonte près de la surface en hiver. Dans ces parcelles, mieux vaut attendre mars, voire avril. — (Vincent Thècle, « Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations. » na La France agricole , n°3361 du 26 novembre 2010)
    • J’aimais ça biner les betteraves, c’était mon dada, ma vie. […]. On commençait le 15 avril. — (Catherine Vigor, Maurice : garde-chasse en Picardie , 2000, lêmbëtï 24)

ÂlïndïpaModifier

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï

Yângâ tî Kreöol tî LarënïonModifier

Pandôo Modifier

avril \ɑ.vʁil\

  1. Ngubë