FarânziModifier

Pandôo Modifier

 
Le champ de bataille de la bataille de l’Aisne (Première Guerre mondiale, 1917).
 
Bataille

bataille \ba.taj\ wala \ba.tɑj\ linô gâlï

  1. tiri → bâa champ de bataille, cheval de bataille, plan de bataille, bataille navale, bataille aérienne, en ordre de bataille na
    • Dans une brochure qui a fait quelque scandale, le général Donop […] voudrait, comme Bugeaud et Dragomiroff, que chacun dans la bataille connût exactement le plan de ses chefs ; […]. — (Georges SorelRéflexions sur la violence  , Chap. VII La morale des producteurs, 1908, lêmbëtï 351)
    • Le temps où l’infanterie décidait des batailles était révolu. La guerre se transformait en une question de matériel, d’entraînement et de connaissances spéciales très compliquées. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs  , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 214)
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean GiraudouxRetour d’Alsace - Août 1914  , 1916)
    • Mais, depuis la bataille de Tolbiac et la conversion de Clovis, l’Église eut ses coudées franches et put rapidement asseoir son influence à travers le territoire. — (Léon BermanHistoire des Juifs de France des origines à nos jours  , 1937)
  2. (Könöngö) ...
    • Il avait fortement neigé dès le début de décembre, et il y avait eu de magnifiques batailles à coups de boules de neige, au cours desquelles, malheureusement, on n’avait pu laver la figure aux deux Grangers  ; […]. — (Louis Pergaud, « Deux Veinards » na Les Rustiques, nouvelles villageoises  , 1921)
    1. (Wanî) ...
      • […] : les catholiques ne se sont jamais découragés au milieu des épreuves les plus dures, parce qu’ils se représentaient l’histoire de l’Église comme étant une suite de batailles engagées entre Satan et la hiérarchie soutenue par le Christ ; […]. — (Georges Sorel, « Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907 » na Réflexions sur la violence  , 1908)
      • Je ne pus réussir à attraper un seul requin […]. Et cependant, lorsque je tuais l’un d’entre eux avec ma carabine sprinfield, c’était aussitôt une bataille féroce autour du festin cannibale. — (Alain Gerbault, « tome 1 : De New-York à Tahiti » na À la poursuite du soleil  , 1929)
    2. (Zäzämä) ... → bâa livrer bataille na cheval de bataille
      • Le gouvernement est pleinement engagé dans la bataille pour l’emploi et d’abord pour la jeunesse avec le contrat de génération […] — (Vincent Peillon, Refondons l’école  , Le Seuil, 2016)
    3. (Ngîâ tî âkârâte) ...
      • La Bataille est un jeu tout à fait élémentaire. C’est d’ailleurs l’un des premiers jeux de cartes pratiqués en France, et le pauvre roi Charles VI passait, assure-t-on, des journées entières à entamer de parties de Bataille avec sa favorite, la « petite reine » Odette de Champdivers. — (Frans Gerver, Le Guide Marabout de tous les jeux de cartes  , Verviers : Gérard & CModèle:o, 1966, lêmbëtï 49)
  3. (Könöngö) ... → bâa en ordre de bataille, plan de bataille na champ de bataille
    • Le commandant de la 4e Armée fixera lui-même le front journalier à atteindre en évitant toute fatigue à ses troupes avant la bataille. — (Fernand Engerand, Ligaran, La Bataille de la frontière  , Primento, 2015)
  4. ... → bâa en bataille
    • Trente-deux d’entre elles sont occupées, les autres, les places du milieu, sont restées vides. On voit donc très bien le jeu23 : ils sont rangés comme à la bataille. — (Guillaume de Saint-André, Jean-Michel Cauneau, Chronique de l’État breton  , Presses universitaires de Rennes, 2005, lêmbëtï 443)
  5. ...
    • Outre que plusieurs navires chargés de soldats et d’artillerie partiraient pour Gênes afin de renforcer les lances que commanderait Fregoso, une partie de l’armée de terre, principalement l’arrière-garde, emprunterait les routes habituelles pour ne pas éveiller les soupçons. Le reste, soit l’avant-garde et la bataille, irait par un chemin médian que Gian Giacomo Trivulzio proposa ; un chemin périlleux, connu seulement des chasseurs et de quelques colporteurs, et surtout bien plus long. — (Didier Le Fur}, Une autre histoire de la Renaissance  , ch. V}, Perrin, 2018, ISBN 978-2-262-07059-5, p. 125}.)

ÂlïndïpaModifier

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed.  , 1995 → dîko mbëtï