FarânziModifier

Pandôo Modifier

contrée \kɔ̃.tʁe\ linô gâlï

  1. (Sêndâsêse) gbâködörö
    • Un uniforme tapis de neige couvrait toute la contrée, et les traîneaux, enlevés par leurs rapides attelages, volaient sur cette couche durcie. — (Jules VerneLe Pays des fourrures , 1873)
    • Cette belle et suave contrée endort les douleurs et réveille les passions. Personne ne reste froid sous ce ciel pur, devant ces eaux scintillantes. — (Honoré de BalzacLa Femme de trente ans , 1855)
    • Une étrange contagion, en ces contrées, s’était emparée des esprits. Pas d’enfants ! Aujourd'hui, tous les biens, ici, tombent en déshérence ! — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    • Des communications fréquentes, sinon continues, existaient à l’Éocène entre les contrées du Sud de l’Europe et le continent africain. — (Henri GaussenGéographie des Plantes , Armand Colin, 1933, lêmbëtï 55)
    • Rappelons seulement que la harira, soupe marocaine très spécifique est, quand elle est réussie, un chef-d’œuvre de l'ingéniosité des femmes de cette contrée. — (ʻĀʼishah Bilʻarabī, Corps au féminin , Éditions le Fennec, 1991, lêmbëtï 7)
    • Il se trouve dans des contrées lointaines. — (Matthieu Bonhomme, Gwen de Bonneval, Les contrées lointaines , 2006)
  2. (Zäzämä) ...
    • Freud s’interrogea d’ailleurs souvent sur ce qui arrive à une représentation inconsciente lorsqu’elle devient préconsciente ou consciente : cette représentation est-elle dupliquée, avec un exemplaire original brut qui demeure dans la contrée psychique de l’inconscient […] ? Modèle:Citation/Lionel Naccache/Le Nouvel Inconscient/2009
  3. ...

ÂlïndïpaModifier