Yângâ tî AngelëModifier

Palî Modifier

vie \sêndagô ?\

  1. sâra tembe

ÂlïndïpaModifier

  • Karan, Elke, Kêtê bakarî tî Sängö: Farânzi, Angelëe na Yângâ tî Zâmani, 1st ed. , 1995 → dîko mbëtï

Yângâ tî FarânziModifier

Pandôo 1 Modifier

vie \vi\ linô gâlï

  1. (Sêndâfi) finî
    • […] la vie, c'est de la matière capable d'évoluer par sélection naturelle. — (Cyrille BarretteLa vraie nature de la bête humaine, Éditions Multimonde, 2020, page 52)
    • La vie n’avait pas encore pris un grand essor à l’époque de la formation ardoisière. Ce n’est guère que dans la partie supérieure […] que l’on trouve quelques fossiles. — (Edmond NivoitNotions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes , 1869, Charleville: E. Jolly, âlêmbëtï 17)
  2. (Mbîrîmbîrî nî) ...
    • Comparé à la libéralité et au confort de la vie ordinaire de l’époque, l’ordre de l’Empire romain, sous les Antonins, apparaît local et limité. — (H. G. WellsLa Guerre dans les airs , 1908; Paris: Mercure de France, édition de 1921, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, lêmbëtï 407)
  3. ...
    • Je trouve plus aisé de porter une cuirasse toute sa vie, qu’un pucelage. — (Montaigne, Essais , 1595, III, 5 – Sur des vers de Virgile)
    • Le duc de Nevers, dont la vie était glorieuse par la guerre et par les grands emplois qu’il avait eus, quoique dans un âge un peu avancé, faisait les délices de la cour. — (Mme de La Fayette, La Princesse de Clèves , 1678)
    • Je ne suis pas arrivé à l’âge de quatre-vingt ans pour rétracter en rien les convictions de ma vie entière. — (Réponse de M. Raspail père à l’avocat général, lors du procès de François-Vincent Raspail le 12 février 1874)
    • Ainsi, c’en est fait de Simon Brutus: sa bobine est filée ! Mourir ! ce n’est pas le plus beau moment de la vie. — (Hendrik ConscienceLa guerre des paysans , traduction de Félix Coveliers, éditions Michel Levy frères, 1864, lêmbëtï 303)
    • Mais Renan avait été trop favorisé durant toute sa vie par la fortune, pour ne pas être optimiste ; […]. — (Georges SorelRéflexions sur la violence , 1908, chapitre VII La morale des producteurs, lêmbëtï 326)
    • J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie. — (Paul NizanAden Arabie , chapitre I, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d’inoubliables chagrins.
      Il n’est pas nécessaire de le dire aux enfants.
      — (Marcel PagnolLe château de ma mère , 1958, collection Le Livre de Poche, âlêmbëtï 376-377)
  4. ...
    • Accepter sa vie, telle qu’elle nous a été transmise, est la première étape essentielle de la maturation de l’homme adulte. — (Michel QuoistConstruire l’homme , Éditions de l’atelier, Paris, 1997, lêmbëtï 55)
  5. ...
    • Tout échange monétaire est délicat : il serait bon de faire coïncider l’introduction du saarmark, et plus encore l’introduction du franc, avec une amélioration des conditions matérielles et politiques de la vie sarroise. — (Documents diplomatiques français: 1947 [1er janvier-30 juin], Paris, Ministère des Affaires étrangères, 2007, page 337)
    • Les paysans qui estiment avoir bien « mérité de la patrie » ne sont pourtant pas jugés comme tels par les gens des villes. Comme le dit Michel Augé-Laribé […] le paysan est perçu comme un profiteur de guerre, comme le responsable de la « vie chère », comme un enrichi qui ne paie pas sa part d'impôt. — (Jean-Jacques Becker, avec la collaboration d'Annette BeckerLa France en guerre: 1914-1918 : la grande mutation , Éditions Complexe, 1988, lêmbëtï 177)
  6. ...
    • Mener une vie douce, aisée.
    • Mener une vie heureuse, tranquille.
    • Mener une vie triste, misérable.
    • Dans ce monde de pasteurs, la femme n’a nullement la vie serve qu’elle mène dans celui de chasse et de guerre. — (Jules MicheletBible de l’Humanité , Calmann-lévy, 1876, lêmbëtï 29)
  7. ...
    • L’opération a donc pris quatre jours. Elle a entraîné la perte de nombreuses vies humaines et d’une quantité de bêtes et de bagages. — (Frédéric WeisgerberTrois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue , Paris : Ernest Leroux, 1904, lêmbëtï 143)
    • […] mais, il est traditionnel dans la Marine française qu’un Commandant peut transgresser les ordres et courir tous les risques pour secourir des vies en danger. — (Jean-Baptiste CharcotDans la mer du Groenland , 1928)
  8. ...
    • Votre vie étriquée, réglée et compassée est bien misérable comparée à la nôtre ! — (Gustave AimardLes Trappeurs de l’Arkansas , 1858)
    • La vie de Balzac ? Un permanent foyer de création, un perpétuel, un universel désir, une lutte effroyable. La fièvre, l’exaltation, l’hyperesthésie constituaient l’état normal de son individu. — (Octave MirbeauLa Mort de Balzac , 1907)
    • Des comtes et des palatins embrassent la vie cénobitique. Or, cette vie exige une austérité décourageante. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus , 1926, lêmbëtï 148)
    • J’adore cette vie plus simple que tu mènes à la campagne, loin de nos potins et de nos jalousies. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira » na « Trois contes de l’Amour et de la Mort » , 1940)
    • Le système de raréfaction des naissances est ici tellement ancré dans les esprits, qu’il finit par être jugé comme le signe d’une vie raisonnable […] — (Ludovic NaudeauLa France se regarde , 1931)
    • […] nous menions une vie désordonnée, parce que nous étions toujours sur le qui-vive, prêts à prendre notre essor le lendemain matin. — (Dieudonné Costes et Maurice BellonteParis-New-York , 1930)
    • (Könöngö)Ce gouvernement était fédératif ; c’est-à-dire que la Gaule était divisée en une multitude de petits états indépendants, ayant leur vie propre, et ne se rattachant les uns aux autres que par une association peu étroite. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines , Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, lêmbëtï 29)
  9. ...
    • Choisir un genre de vie. - Vie active. - Vie laborieuse, fatigante. - La vie civile. - La vie de famille.
    • La vie intellectuelle. — La vie morale.
    • Ce chef de gouvernement capable de discuter avec Einstein la théorie de la relativité de l’espace et du temps emprunte à sa vie intérieure un incomparable prestige. — (Pierre AudibertLes Comédies de la Guerre , 1928, lêmbëtï 84)
    • Nombreux, organisés, ardents propagandistes, les anarchistes saint-juniauds semblent d’évidence peser d’un poids conséquent sur la vie socio-politique, voire économique de la cité gantière. — (Christian Dupuy, Saint-Junien, un bastion anarchiste en Haute-Vienne, 1893-1923 , Presses Univ. Limoges, 2003, lêmbëtï 110)
  10. ...
    • Que voulez-vous faire à cela ? C’est la vie. - Les choses se passent ainsi dans la vie. - Ce romancier est un peintre habile des mœurs, de la vie.
  11. (Könöngö) ...
    • Et c’étaient encore, çà et là, de solennelles et de cocasses définitions telles que celle-ci qui figure dans la vie de César de Bus : « après un séjour à Paris qui n’est pas moins le trône du vice que la capitale du royaume ». — (Joris-Karl HuysmansLa Cathédrale , 1915)
    • On ne doit point attribuer à une prédilection particulière pour la Communauté des Libraires de Lyon , cette Vie de l’un de ses plus savans Imprimeurs. Mon but n’a été que de rendre hommage à la vérité dès que je l’ai connue; […]. — (Jean-François Née de La RochelleVie d’Étienne Dolet, imprimeur à Lyon dans le seizième siècle , Paris : Gogué & Née de la Rochelle, 1779, page V)
  12. (Tî halëzo) ...
    • Quand elle a connu sa conduite, elle lui a fait une belle vie, une terrible vie.
  13. ...
    • L’apparition de la vie sur Terre.
  14. (Tôngbi) ...
    • La vie a drôlement augmenté depuis quelque temps : il ne me reste plus grand-chose quand j’ai payé tous les impôts.
  15. ...
    • Le conflit se réglait invariablement à l’aide des quatre arts martiaux du cru : la vie, la garuche, le mur et la chistera, et, bien sûr, toutes combinaisons entre eux. La « vie » est un petit foulard que l’on porte dans le dos, engagé dans son pantalon, il dépasse un peu, et l’on doit, dans un corps à corps vigoureux et sans se faire prendre la sienne, retirer la vie à l’envoyé du camp d’en face, une manière de faena entre deux toreros. — (Jean-Baptiste HarangNos cœurs vaillants , Paris, Grasset, 2010, lêmbëtï 13)

Pandôo 2Modifier

 
Plaque de la vie Vieille, à Crémieu.

vie \vi\ linô gâlï

  1. (Franche-Comté, Sûîsi) ...
    • La vie, c’est avant tout pour les vaches (animal aux déplacements modestes, généralement limités par le pré et l’étable), plus rarement pour l’âne aux déplacements plus importants. — (Gérard Taverdet, « Voie et vie » na Nouvelle revue d’onomastique , 1999, no 33-34, pages257-260 → dîko mbëtï)
    • Vie Dorée (à Divonne-les-Bains), vie des Granges (à Saint-Chef).

ÂlïndïpaModifier